Top 6 des aliments à proscrire pendant une sèche

Dans notre article précédent, nous vous dressions une liste de 10 aliments qui seront des alliés nutrition de choix si vous souhaitez vous lancer dans une sèche.

En effet, comme évoqué dans nos articles antérieurs consacrés à la sèche en musculation, il est primordial de consommer les bons nutriments mais également de varier autant que possible les sources de vos apports, pour que cette période d’intenses restrictions se déroule au mieux.

Et d’ailleurs, qui dit restrictions dit interdits ; et maintenant que vous vous êtes familiarisés avec les bon nutriments et aliments à consommer pendant une sèche, qu’en est-il des aliments à bannir à tout prix ? Et pourquoi ?

Grâce à nos consultants experts en sport et nutrition, nous vous dressons aujourd’hui le top 6 des aliments à bannir de votre régime alimentaire pendant une période de sèche !

1) Les sodas et boissons sucrées

Vous n’êtes sans doute pas étonnés, mais les sodas et autres boissons sucrées sont à bannir absolument en période de sèche et même en dehors. En effet, riches en mauvais sucres (industriels, raffinés), ils sont terriblement néfastes pour votre dessin musculaire et à plus forte raison pour votre organisme.

Et puisqu'il est toujours bon de le mentionner, pour encourager une consommation responsable, ils sont aussi terriblement nocifs pour l'environnement.

On les remplace par : de l’eau ! Bien évidemment. Vous pouvez également vous tourner vers les eaux gazeuses aromatisées sans sucre ; ou le thé, chaud ou froid.

2) Les aliments riches en gluten

Pains blancs et autres gâteaux industriels sont en effet à bannir pendant votre sèche. Les pains blancs en particulier sont excessivement nocifs pour le dessin musculaire. Riches en calories et pauvres en nutriments, ils sont sans réel intérêt pour votre organisme puisqu’ils ne vous apportent rien.

Leur forte teneur en sel et sucres cachés en font également l’ennemi numéro 1 de votre sèche.

On remplace par : des pains complets, aux céréales, des pains ou biscuits fabriqués avec des farines sans gluten et mieux assimilables par l'organisme.

3) Les viandes grasses et la charcuterie

Bien qu’une consommation élevée de protéines soit vivement encouragée dans le milieu du sport en général, gare cependant à la qualité de celles que vous consommez !

Pendant une période de sèche, vous êtes amené à consommer énormément de protéines, mais bannissez les viandes grasses (à plus de 5% de matières grasses) et autre charcuterie. Riches en mauvaises graisses et/ou en sel et conservateurs nocifs tels que le nitrate en ce qui concerne la charcuterie, ces protéines sont aussi difficilement assimilables par l'organisme et favorisent le stockage des graisses sur le corps.

On remplace par : des viandes maigres ; du poulet, de la dinde, des poissons gras (saumon...etc.) une à deux fois par semaine, du bœuf à 5% mais pas seulement ! Vous pouvez également trouvez vos protéines grâce à des sources végétales telle que la protéine de pois.

4) Les aliments frits et fast-food

Même si ce n’est un secret pour personne, il est toujours bon de savoir pourquoi certains aliments sont à proscrire dans le cadre d’un régime alimentaire spécifique.

Vous l'aurez sans doute deviné, les aliments frits tels que les chips, le poulet frit ou encore les frites sont particulièrement riches en mauvaises graisses. Mais pas seulement, ils sont également très souvent encore plus riches en sels et sucres cachés, qui sont eux aussi excessivement néfastes. 

On remplace par : des sources de plaisir plus saines. Des bons lipides tels que l'avocat ou le saumon, les pizzas végan (attention toutefois à la garniture) ou encore les produits non industriels pour la collation

5) Les laitages et fromages

Longtemps consommés en grande quantité par les sportifs pour leurs teneurs en protéines et calcium, les laitages sont en réalité contre-productifs lorsque l’on est en quête d'une définition musculaire accrue.

Souvent riches en lactose et graisses saturées, les produits laitiers tels que le fromage sont parfois aussi salés à outrance.

On remplace par : une nouvelle fois, des sources de protéines plus saines telles que les viandes maigres ou les protéines végétales. Vous pouvez également vous tourner vers les laits végétaux. 

6) L’alcool

Certainement le plus redoutable de la liste, l’alcool est en effet extrêmement calorique et n’est d'ailleurs pas plus recommandé en période de prise de masse.

Avec une moyenne de 7 calories par gramme, il est presque aussi calorique que les graisses saturées (9 calories pour 1 gramme). Par ailleurs, il est excessivement riche en mauvais sucres (raffinés) et est donc également à proscrire.

On remplace par : de l’eau, on ne vous le dira jamais assez. Plus sérieusement, il n’existe pas d’alternative à l’alcool dans le cadre d’un régime alimentaire spécifique, alors quoiqu'il arrive, procédez toujours avec modération.


Article précédent Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés